PNC et Pilotes, une autre réforme de retraite est possible !

Dans Revue de presse

Cher(e)s collègues

Vos interrogations et inquiétudes légitimes concernant l’avenir de notre CRPN et notre retraite par répartition nécessitent un éclaircissement. A l’UGICT/CGT, notre position et nos propositions sont extrêmement claires.

Nous exigeons :

le retrait total du projet de réforme des retraites et l’ouverture de négociations immédiates pour améliorer notre système actuel de retraite général par répartition.

le maintien et les garanties de notre CRPN actuelle. Le maintien des autres régimes spéciaux et complémentaires.

la reconnaissance de la pénibilité du métier de PN avec un départ anticipé à 55 ans à taux plein dans le régime général.

la mise en place immédiate de l’égalité salariale F/H pourtant déjà inscrite dans la loi et l’augmentation des salaires.

Nous revendiquons :

le retour à l’âge de départ à la retraite à taux plein (régime général) à 60 ans avec 40 annuités. Un taux de reversion de 75% du salaire net calculé sur les 10 dernières années pour le régime général.

Pour financer tout cela, du « pognon de dingue », il y en a !

Le COR (Conseil d’Orientation des retraites) estime que le déficit de notre régime général de retraite atteindra entre 5 milliards et 17 milliards à l’horizon 2025 avec un retour à l’équilibre en 2040. Et il y aurait urgence à réformer?

Dont acte ! Allons chercher l’argent là où il se trouve.

Si le gouvernement travaillait dans l’intérêt du peuple, il prendrait des mesures pérennes et courageuses comme par exemple l’égalité salarialeF/H (+6,5 milliards), la lutte contre la fraude et l’évasion fiscale (120 milliards), la taxation des dividendes (57 milliards cette année), la suppression de l’ISF (entre 3 et 5 milliards) et du CICE (20 milliards)…

Il pourrait aussi utiliser le fond de réserve (Jospin) de 35 milliards provisionné et destiné à combler d’éventuels déficits.

Ou encore à la CADES (caisse d’amortissement de la dette sociale), 24 milliards disponibles à partir de 2024.

Mais non, il détruit l’intégralité de notre modèle social (santé, éducation, culture, retraite…) en offrant notre pays à ses amis financiers, assureurs et banquiers milliardaires.

PNC et Pilotes, nous ne vivons pas sur une île déserte. Tous les citoyens de ce pays et en premier lieu vos propres enfants sont concernés!

Si cette réforme scélérate, dangereuse et inique voit le jour, nous allons tous travailler beaucoup plus longtemps pour gagner beaucoup, beaucoup moins (avec ou sans CRPN) et aggraver la situation des futures générations.

Cette réforme est purement idéologique et doit rejoindre les poubelles de l’histoire.

Certains ont fait le choix de négocier le poids de nos chaînes, nous ferons malheureusement sans eux.

Aujourd’hui, nous unissons nos forces, toutes compagnies confondues, avec les salariés des aéroports et  tous les acteurs de l’aérien pour rentrer dans un conflit qui va être dur aux côtés de tous les salariés, étudiants, retraités du pays.

Collègues PN, la régression sociale ne se négocie pas, elle se combat. Comme initialement prévu, nous appelons tous les PNC et Pilotes à la grève. Pensez à vous déclarer (formulaire «loi Diard») au plus tard 48h avant la date de votre entrée en grève.

EN GREVE à partir du 3 janvier jusqu’au retrait du projet de la réforme !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*