Quel avenir pour notre CRPN ?

Dans PNC/Retraite/Revue de presse

Quelles sont  les raisons de notre combat contre le projet actuel de réforme des retraites et celles hypothéquant  l’avenir de notre CRPN?

Si nous basculons dans le régime universel par points que cherche à imposer par la force le gouvernement, nous allons travailler plus longtemps pour gagner moins et notre CRPN disparaîtra progressivement. PNC c’est maintenant qu’il faut se mobiliser!

Certains syndicats accueillent le RU comme un progrès, nous pensons strictement l’inverse et nous exigeons le maintien de notre régime actuel et l’ouverture immédiate d’une négociation pour l’améliorer.

Les « négociations » enclenchées pour la sauvegarde de notre CRPN sont à nos yeux un combat déjà perdu et nous serons toutes et tous perdants car :

-le Régime universel voulu par le gouvernement sera calculé sur l’ensemble de notre carrière professionnelle (AF et hors AF) et non plus sur les 25 meilleures dernières années. Vous l’avez compris, nos  pensions vont logiquement baisser.

la règle d’or de 13,8% du PIB à ne pas dépasser (recommandation de la commission européenne) acte la création  d’un régime spécial par année.

En effet, vous devrez partager un même gâteau quel que soit le nombre de pensionné(e)s (qui plus est, si le PIB baisse, le gâteau est plus petit).

Ce principe du régime par points actera la baisse ou l’augmentation de la valeur du point en fonction du nombre de retraités et d’actifs.

Ainsi il nous  sera impossible de connaître le montant précis de notre retraite.

-A ce jour, aucun ministre n’est capable de répondre à une simple question ! Qu’est ce qu’une carrière complète pour partir à la retraite à taux plein?

-les discussions entre le secrétaire au transports, M. Djebarri, et certains syndicats n’ont aucun caractère contraignant pour le gouvernement qui examinera un projet de loi « incomplet » le 24 janvier lors du  conseil des ministres.

Ce projet « à trous » sera examiné alors même que la conférence de financement des retraites n’a pas encore commencé!

Pire, d’éventuels ajouts fruits des futures négociations seront adoptés par décrets ou ordonnances.

C’est ni plus, ni moins, un chèque en blanc accordé au gouvernement que de négocier quoi que ce soit dans ces conditions. Nous n’avons  absolument aucune confiance dans les engagements du gouvernement et ses représentants. 

Que cela soit les propositions concernant l’âge de cessation d’activité du PNC pour bénéficier d’une  retraite pleine et  entière ou sur la prétendue suppression de l’age pivot, remplacé sémantiquement par l’âge d’équilibre, la communication du gouvernement est illisible et ses engagements non contraignants ! c’est un vulgaire enfumage !

Ainsi nous craignons fort que les syndicats qui ont fait le choix de négocier aujourd’hui soient les victimes de leur crédulité et passivité.

-Si la réforme est adoptée, les cotisations des navigants nés après 1987 vont chuter en moyenne de 50% et ces mêmes PNC devront travailler à minima jusqu’à 60 ans.

Est-ce l’esprit de solidarité qui prévaut dans notre corporation et qui donne son sens au mot « équipage »?

L’avenant á l’ACG,signée par les syndicats PNC représentatifs (qui pourtant dénonce la B-scale), discrimine déjà les jeunes PNC.

Il allonge leurs temps passé en classe d’adaptation  ayant pour conséquence une perte de rémunération d’environ 33 000 euros sur l’ensemble de leurs carrières.

Avec ce projet de réforme, c’est la double peine.

Pour l’UGICT CGT PNC, il est hors de question de sacrifier nos jeunes collègues!

C’est, pour tous, et tous ensemble qu’il faut se battre ! Le TPMG (tout pour ma gueule), c’est pas notre créneau.

Ci-dessous ,  un Avant/Après réforme, calculé en nous appuyant sur la lettre d’engagement et la présentation faite du rapport IGAS:

Pour un  salaire médian, les cotisations mensuelles (salarié + employeur) à la CRPN pour un PNC né après 1987 passent de 1045€ à 435 €. Ainsi la réforme amène une perte de cotisation à la CRPN de 58% pour les PNC!

Combien de temps pensez-vous que la CRPN tiendra sachant qu’il faut 2 cotisants nés après 1987 au lieu d’un seul pour maintenir le régime actuel à l’équilibre? Les analystes tablent sur moins de 15 ans

La CRPN est actuellement  pérenne. Son résultat net oscille entre +21 et +164 millions d’euros par an sur les 5 dernières années, et elle possède environ 4 milliards d’actifs. (Bilan CRPN 2018). Sa pérennité ne tient qu’au placement de ses réserves, l’effondrement sera d’autant plus rapide que le gouvernement compte se servir dans ces réserves.

A la négociation tronquée, nous préférons combattre ce projet et nous demandons  son retrait pur et simple. Nous avons des propositions, realistes et viables, pour financer et améliorer  le régime actuel (Voir nos précédentes publications).

Nos propositions permettraient aisément de financer le départ à 55 ans (CNAV et CRPN) et ainsi permettre la reconnaissance de la pénibilité de notre métier de PNC !

Il nous  faut maintenant être unis et déterminés à gagner aux côtés de tous les salariés, étudiants et retraités du pays.

Mobilisons nous  massivement,  à commencer par le 24 janvier.

Chers collègues, nous vous le rappelons, cette réforme impactera tout le monde à commencer par vous et vos enfants. Est-ce vraiment ce que vous souhaitez pour le futur?

La victoire est possible et l’avenir est entre vos mains. A vous de choisir. 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*