La Direction doit protéger les PNC!

Dans COVID-19/Divers/PNC/Revue de presse

Il ne s’agit pas d’entretenir anxiété et psychose liées au Coronavirus, les médias s’en chargent. Néanmoins face au danger que fait courir ce virus aux PNC et à leurs proches, l’entreprise doit prendre toutes les mesures adéquates, notamment en référence à l’article L.4121-1 du Code du Travail.

L’UGICT/CGT PNC requiert de la direction les mesures suivantes :

PROTECTION et PREVENTION

Protéger les PNC à la santé fragile (affection longue durée, antécédents médicaux, pathologies chroniques, …) en leur permettant s’ils le souhaitent de bénéficier d’arrêt maladies à l’instar des PNC disposant de ce dispositif pour garder leurs enfants suite à la fermeture de toutes les écoles.

Supprimer le service des boissons et collations sur tous les vols CC, MC courte distance et simplification des services LC (suppression Aperitif en J et W…) de manière à limiter les contacts de proximité entre les passagers et les PNC, à l’instar des procédures mise en place par d’autres compagnies comme Air Corsica.

Renforcer les procédures de nettoyage et de désinfection des cabines à l’issue de chaque vol, complété par un accord avec une société spécialisée au cas où une désinfection approfondie s’avère nécessaire en cas de suspicion ou cas avéré de Covid 19.

Air France doit exiger des autorités aéroportuaires de mettre en place une détection systématique de la température de tous les PAX et toutes mesures appropriées aux PIF ou autre lieu jugés adéquates avant tout accès en zone réservée dans toutes les escales.

Désinfecter de façon systématique les lieux de travail (et les matériels) dans lesquels des cas ou des suspicions de cas de contamination au Covid-19 ont eu lieu.

Renforcer l’hygiène de façon systématique en incluant la protection individuelle des salarié(e)s d’entreprises de nettoyage;

D’interdire l’accès à l’avion au PN avec intervenants sols à bord avant embarquement afin de limiter les contacts.

Placarder des affichettes des bonnes pratiques prévention COVID 19 dans toutes les toilettes de nos avions.

Appliquer scrupuleusement les recommandations de l’OMS et les autorités de l’aviation civile en limitant le nombre de PAX à bord.

Annonce PA systématique présente dans tous les dossiers de vol et reprenant toutes les recommandations de l’EASA et OMS.

Elaborer une annonce spécifique pour demander aux passagers ayant des symptômes de se signaler en porte d’embarquement et zone d’enregistrement.

Exiger qu’Air France fournisse à bord les fiches de suivi des pax malades de l’OMS (PLF) et rappeler aux equipages les recommandations de l’EASA et l’OMS quand aux rapports nécessaires à établir. (Cad Gendec et PLF).

Règle d’or : séparer les PAX par un siège  entre 2 PAX à minima.

Demander à AF de faire un rappel plus vigoureux aux PNT sur la recommandation de l’OMS de ventiler au maximum l’appareil et de ne pas avoir l’avion non ventilé (Packs off ou absence de soufflante ou APU off) pendant plus de 30 minutes max.

Revoir les contrats signés avec les sociétés de nettoyage. Quelles sont les dispositions qui ont été ajoutées pour combattre le virus (nettoyage poignées de portes, boutons d’ascenseurs, rambardes d’escaliers, portes d’accès aux lavabos ouvertes et verrouillées, Galleys, sièges de structures, combinés…).

Mettre à disposition  lingettes et  produits désinfectants dans tous les services des opérations aériennes et AFCA.

Mettre en place une procédure ou conduite à tenir exhaustive lorsqu’un cas est détecté à CDG, ORY  et bases provinces.

Mettre en place dans tous les avions des dotations sanitaires (masques, gants, gels hydroalcooliques et lunettes de protection…) en quantité suffisante et sans restrictions économiques.

Assurer partout et en continu la mise à disposition de gel hydro-alcoolique pour les agents et n réapprovisionnement plus fréquent du savon et du papier (usage unique) dans les sanitaires de tous les services de l’entreprise et mettre à disposition des gants et des masques chirurgicaux pour les personnels en aéroports et en Agence Air France.

CELLULE DE CRISE

Mettre en place une cellule de crise Air France 7j/7 pour une durée minimum de 90 jours permettant de répondre aux questions individuelles posées par les salarié(e)s sur ce sujet via un numéro de téléphone dédié avec opérateurs formés et compétents pour répondre aux questions et orienter. 

CONGE MALADIE

Garantir le paiement des jours d’absence maladie à 100% dans le cadre d’un congé maladie lié au CORONAVIRUS et imposer une visite de reprise quelle que soit la durée de l’arrêt (certificat médical + certificat de guérison pour la visite de reprise).

INSTANCES DU PERSONNEL 

Organiser des réunions mensuelles des Comités de Santé Sécurité Conditions de Travail et des comités de suivi hebdomadaires et/ou journaliers pendant toute la crise épidémique avec des reportings réguliers en CSE (ex CE) pour assurer un suivi de la situation dans l’entreprise et d’éventuelles consultations des élus du personnel

Demander à,la Direction d’octroyer des moyens syndicaux exceptionnelles comme le prévoit la loi afin que vos élus puissent répondre à toutes vos questions et régler vos demandes et litiges individuels et collectifs avec la hiérachie et le réseau RH.

TRANSPARENCE

Exiger la transparence sur la situation sanitaire   des aéroports qui sont des lieux particulièrement sensibles et la création d’un comité de suivi interentreprises (avec ADP et tous les exploitants pour CDG) afin de suivre les évolutions de la contagion sur site,

Travailler sur les adaptations nécessaires au bénéfice des salariés et des passagers.

SALAIRE

Maintenir pour cause de chômage partiel le salaire brut moyen des PNC et exiger des réponses claires sur le calcul  et maintien de la rémunération pour chômage partiel, arrêts maladie, droit de retrait…

 

Nous rappelons qu’un DGI (Danger Grave et Imminent) a été déposé le 23 janvier par les syndicats sur toutes les escales AF.

Ce DGI vous permet d’utiliser votre droit de retrait. Nous demandons qu’aucun retrait de trentième ne soit opéré sur les PNC utilisant leur droit de retrait.

LUNDI 16 MARS

Un Comité Centrale d’Entreprise extraordinaire (CSEC) aura lieu demain lundi 16 mars. L’ordre du jour sera centré sur la crise du Coronavirus Covis-19.

Nous vous tiendrons informé en temps réel de nos demandes et échanges et des réponses et annonces de la Direction.

Aidez-nous à promouvoir ACTUSAIR auprès de tous nos collègues et par tous moyens afin que le plus grand nombre de PNC puissent être informés ! Pensez à activer les notifications PUSH de l’appli.

Merci à toutes et tous.

L’équipe des délégué(e)s et militant(e)s de l’UGICT/CGT PNC

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*