Confinement total de la France pour lutter contre le Coronavirus !

Dans COVID-19/Revue de presse

Malgré les mesures prises ces derniers jours par le Gouvernement pour ralentir la propagation du Coronavirus en France, l’épidémie continue de progresser. Face à ce constat, le confinement était inévitable. Qu’est-ce que le confinement ? Quelle est la situation en France au 17 mars 2020 ? Qu’est-ce qui va changer maintenant que le confinement total a été annoncé par Emmanuel Macron ?

Qu’est-ce que le confinement ?

17 mars 2020, 12hConfinement total

Lorsqu’un pays est placé en confinement total, la libre circulation de la population est extrêmement restreinte, voire même interdite selon la raison de votre déplacement.

Dans le cadre d’une épidémie comme celle du Coronavirus, le confinement total est probablement le moyen le plus efficace de lutter contre la propagation du virus. Du moins, beaucoup d’entre nous l’espère.

Le virus ne circule pas en France, ce sont les hommes et les femmes qui le font circuler.

Jérôme Salomon, Directeur général de la santé

Dans une telle situation, en plus d’être davantage restreints,  les déplacements peuvent être contrôlés par la police, avec à la clé, une amende.

Point sur les fermetures d’établissements au 16 mars 2020

À retenir :Emmanuel Macron s’est exprimé de nouveau ce lundi 16 mars 2020, à 20 heures. Après avoir constaté que les français prenaient à la légère les recommandations données par le Gouvernement et les autorités sanitaires en ne respectant notamment pas les règles de distanciation sociale nécessaires, Emmanuel Macron a annoncé le confinement total de la France à compter du 17 mars 2020, à 12h pour une durée de 15 jours dans un premier temps.

Pour rappel, depuis le dimanche 15 mars 2020, tous les établissements recevant du public non indispensables à la vie de la Nation sont fermés (1).

Sont notamment concernés :

  • les commerces ne présentant pas un caractère indispensable (fleuristes, coiffeurs, salons d’esthétique, magasins de prêt à porter…) ;
  • les restaurants (sauf pour leurs activités de livraison et de vente à emporter, le « room service » des restaurants et bars d’hôtels et la restauration collective sous contrat) et débits de boissons (bars, cafés) ;
  • les cinémas ;
  • les salles d’auditions, de conférences, de réunions, de spectacles ou à usage multiple ;
  • les salles de danse et salles de jeux (discothèques, casinos…) ;
  • les bibliothèques, centres de documentation ;
  • les établissements sportifs couverts ;
  • les musées ;

Jusqu’à présent, restaient donc ouverts les établissement suivants :

  • les commerces alimentaires ;
  • les pharmacies ;
  • les banques ;
  • les stations-services ;
  • les commerces de distribution de la presse ;
  • les services publics y compris ceux assurant les services de transport ;

Pour obtenir la liste complète de ces lieux et établissements, vous pouvez les consulter ici.

Néanmoins, avec l’annonce d’un confinement total de la France, la liste de ces établissements pourrait être réactualisée et davantage de fermetures imposées.

De même, afin de ralentir la propagation du virus Covid-19, tout rassemblement, réunion ou activité mettant en présence de manière simultanée plus de 100 personnes en milieu clos ou ouvert, était interdit en France jusqu’au 15 avril 2020. Désormais, tout rassemblement même de moins de 100 personnes est proscrit.

La situation de l’épidémie en France est très inquiétante. Elle se détériore très vite. C’est une épidémie très rapide. On voit que le nombre de cas double désormais tous les trois jours… ça démontre une situation extrêmement préoccupante.

Jérôme Salomon, France Inter, lundi 16 mars 2020

Par ailleurs, les établissements de culte étaient autorisés à rester ouverts. Néanmoins, tout rassemblement ou réunion de plus de 20 personnes en leur sein était interdit jusqu’au 15 avril 2020, à l’exception des cérémonies funéraires. Nous n’en savons pas plus pour le moment.

Enfin, depuis ce lundi 16 mars 2020, la fermeture des crèches, écoles et universités a été généralisée à l’ensemble du territoire.

Qu’est-ce qui change avec le confinement total ?

Le confinement total ayant été décidé, de nouvelles restrictions s’appliquent aux français.

Voici un premier aperçu de ce qui change :

Avant confinement totalEn cas de confinement total
S’approvisionner en nourritureAutoriséAutorisé avec davantage de contrôle à l’entrée des magasins pour réguler les flux
S’approvisionner en médicamentsAutoriséAutorisé
Sortir de chez soi (pour des raisons autre qu’un ravitaillement alimentaire ou raisons médicales)AutoriséInterdit, sauf exceptions
Ouverture des commerces
Autorisée sur restrictions (voir les arrêtés du 14 et 15 mars 2020)Davantage de restrictions

Quels déplacements sont autorisés à partir du 17 mars 2020, 12h ?

Un décret du 16 mars a été publié le 17 mars 2020 (2) pour préciser les cas dans lesquels vous pouvez exceptionnellement vous déplacer :

  • les trajets domicile – lieu de travail et déplacements professionnels si impossibilité de les différer ;
  • les trajets pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l’activité professionnelle et des achats de premières nécessité (nourriture…) ;
  • les déplacements pour motif de santé ;
  • les déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance des personnes vulnérables ou pour la garde d’enfants ;
  • les déplacements brefs à proximité du domicile pour effectuer une activité sportive (⚠ interdiction de la pratique sportive collective) ;
  • les déplacements brefs à proximité du domicile pour les besoins des animaux de compagnie.

Ces mesures entrent en application le 17 mars 2020 à midi pour 15 jours minimum. 

 A savoir : si vous devez vous déplacer dans un des cas cités précédemment, vous devez impérativement vous munir d’une attestation de déplacement dérogatoire. Vous pouvez la télécharger, la remplir et l’imprimer.

Si vous n’avez pas d’imprimante, une autre solution s’offre à vous : rédigez votre attestation sur papier libre. Munissez-vous d’un papier et d’un stylo et rédigez votre attestation de la manière suivante : Je soussigné(e) Madame/Monsieur………. (inscrivez vos Prénoms et NOM), né(e) le……… (inscrivez votre date de naissance), demeurant………….. (inscrivez votre adresse postale), certifie que mon déplacement est lié au motif suivant autorisé par l’article 1er du décret du 16 mars 2020 portant réglementation des déplacements dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus Covid-19 :……….. (écrire le motif qui correspond à votre situation parmi les motifs cités ci-dessus).Fait à…….. (inscrivez votre ville), le….. (inscrivez la date du jour)Signez ensuite le document.

⚠ Si vous ne respectez pas les mesures mises en place, vous risquez une amende pouvant aller de 38 à 135 euros.

Autres exemples de confinement

La France ne semblait pas avoir connu de confinement total ce siècle dernier.

Il faut remonter jusqu’en 1955 à Vannes dans le Morbihan. La ville avait en effet été placée en quarantaine devant faire face à une épidémie de variole.

Pour trouver des exemples de confinement total, il faut aller au-delà de nos frontières.

 Exemples de confinement à l’étranger en raison de l’épidémie de Coronavirus :

  • en Chine (plusieurs villes de la région de Hubei telles que Wuhan) ;
  • en Italie ;
  • en Espagne.


 Vous aimerez aussi ces articles :

Références :(1) Arrêté du 14 mars 2020 portant diverses mesures relatives à la lutte contre la propagation du virus covid-19 et Arrêté du 15 mars 2020 complétant l’arrêté du 14 mars 2020 portant diverses mesures relatives à la lutte contre la propagation du virus covid-19(2) Décret n°2020-260 du 16 mars 2020 portant réglementation des déplacements dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus covid-19

Article suivantArrêt de travail Coronavirus : …

À propos de l’auteur

Alexandra Marion Juriste

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*