Avenir du PNC: Les annonces de la direction au CSE extraordinaire

Dans COVID-19/Divers/PNC/Revue de presse

Ce matin s’est tenu un CSE extraordinaire. Voici le résumé succinct des principales annonces de la direction et des réponses aux questions de vos élu(e)s. Il a eu lieu en visioconférence et son organisation ne nous a pas permis d’obtenir toutes les réponses à nos questions.

Voici donc une liste non exhaustive

Air France s’est engagée à n’émettre aucune réserve sur les déclarations Accidents du Travail ( pour les PNC contaminés ou suspectés de contamination lors de leurs visites médecins).

Le droit de retrait sera codifié MCPT4 sans retrait de trentième. il pourra être fait à distance sans déplacement au terrain en appelant le cadre de permanence, le contact se fera la veille du vol. Nous vous invitons toutefois à suivre notre procédure que vous trouverez dans notre post Droit de retrait du 20 mars.

Le médical restera ouvert les 2 prochaines semaines de 9h à 16h

Obligation pour la maîtrise d’aller chercher masques et gants pour l’équipage.

Les équipes de cadres de permanence seront renforcées avec des instructeurs

Pour le PNC, le salaire sera au minimum garantie (MGA). Nous attendons des réponses précises concernant le calcul et le montant effectif. A cette heure nous n’avons pas toutes les infos nous permettant de vous renseigner précisément sur le sujet.

L’ensemble des partenaires sociaux représentatifs au niveau national se sont concertés depuis le début de la crise, pour adapter aux PNC le régime d’activité partielle sous l égide de la FNAM. Le texte a été transmis à l’administration mercredi et nous attendons maintenant la réponse.

les PNC bénéficieront de 6 mois de chômage partiel correspondent à la durée normale pour ce dispositif. Si la situation s’améliore dans 3 mois et que la compagnie reprend ses activités à 100%, l’entreprise pourra revenir sur ces 6 mois. Si au bout de 6 mois cela ne s est pas amélioré Air France pourra demander une prolongation du dispositif auprès des services de l’état.

Les plannings seront les plus homogènes possibles. Les élabos plannings vont s’efforcer de repartir les activités équitablement entre chaque PNC. Les PNC auront un nombre de jours de dispersion important.

Pour un PNC en TAF la réduction se fera sur la partie restante travaillée

Les cadres auront les mêmes temps d inactivité que les PNC soit 80%. cela correspondrait à 1 journée par semaine de présence , elle se fera par roulement pour que il y ait toujours un cadre en secteur de vol.

La PUA pourrait être transformée sur volontariat en temps de repos. Cette option est à l’étude pour le moment.

Le dispositif OK VOL est fonctionnel. Les derniers vols partis ces derniers jours ont pu l’être entre autre gràce à ce dispositif.

Air France permet aux PNC, qui auraient, au debut de la crise, fait actes de volontariat pour du temps alternés et congés sans solde) à revenir sur leur choix. Nous n’avons pas à ce jour une procédure claire édité par la direction.

Sortie des TDS LC le 25 mars pour le mois d’avril.

Les TDS CC/MC ne sortiront qu’avec les repos réglementaires et les blocs réserve positionnés. Ils seront ensuite complétés de l’activité par semaine à j-7.

De nombreuses dispersions sont à prévoir.

Tous les avions en Night Stop à CDG seront désinfectés par brumisation tous les 10 jours avec un produit ayant une rémanence efficace 10 jours.En cas de suspicion Covid 19, l’avion subira automatiquement une désinfection.

AIR FRANCE ne se conformera pas aux recommandations de l’OMS pour séparer les PAX à bord

⚠️ Les retours CDG sont effectués FULL PAX.

Le service a bord a été simplifié sur tout le réseau.

Les Maîtrises pourront adapter le service (allégement ou zéro service). Des précisions seront apportées dans les dossiers de vol. Nous attendons des clarifications sur le sujet.

Seul Air Corsica assure les liaisons vers La Corse.

En salle de réserve, il n y a aucune promiscuité car peu de PNC et déclenchements rapides.

Le plan congé été pour les PNC n’est pas remis en question.

Les vols ferry seront traités comme décrit dans le manex A – chapitre 08-07

l’UGICT/CGT PNC concernant la consultation sur le projet de recours à l’activité partielle au sein de l’Etablissement Exploitation Aérienne s’est abstenu lors du VOTE. 

Ci dessous notre déclaration au CSE Extraordinaire du 20 mars

____________________

DÉCLARATION de l’UGICT/CGT PNC au CSE OA Extraordinaire du 20 mars 2020

Dès fin janvier 2020, l’entreprise a été alertée du danger coronavirus par le CSSCT mais vous avez préféré vous réfugier derrière les consignes du gouvernement pour ne pas mettre en place les moyens de protection nécessaire à protéger le PNC sur tout le réseau, à savoir :

Des masques efficaces et des gants en quantité
Du gel hydroalcolique
La distanciation nécessaire avec le passager et entre collègues
une désinfection efficace des avions.

Pire, vous avez forcé les PNC à venir déclarer leur droit de retrait après avoir pointer.

Certains ont été obligés d’utiliser les transports en commun sous la menace d’un éventuel retrait de trentième !

C’est indigne d’une grande entreprise.

Le gouvernement quant à lui ne tient pas ses promesses de maintien de salaire des personnels en chômage technique.

Nous allons perdre, outre nos indemnités de vol (IR et IKV)
une partie de notre salaire minimum garanti pour voler dans des conditions périlleuses alors que la France toute entière est confinée.

Dans le cadre de votre obligation de sécurité et au regard des épidémies qu’AF a déjà traversées, tels le SRAS ou EBOLA, vous auriez pourtant dû stocker des masques FFP2 pour nous protéger.

Mais vous en avez fait l’économie au détriment de notre santé !

Nous exigeons aujourd’hui la transparence sur le nombre de PNC malades du COVID 19 et sur la reconnaissance de leur accident de travail.

Même si l’entreprise traverse une de ses pires crises, nous nous abstiendrons de voter ce projet d’activité partielle tant que nos collègues viendront travailler la peur au ventre.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*