Symbol of law and justice with France Flag. Close up.

Un passager porte plainte contre Air France après un rapatriement sanitairement dangereux

Dans COVID-19/Divers/Evénements/Revue de presse

Un auvergnat va porter plainte contre Air France dès la fin du confinement. Ce retraité de 67 ans qui habite Cournon-d’Auvergne, dans l’agglomération clermontoise, estime que la compagnie a mis en danger la vie d’autrui lors de son rapatriement d’Algérie le 25 mars dernier.

Le cournonnais François Carriat parle d’irresponsabilité d’Air France quand il évoque son rapatriement d’Algérie le 25 mars dernier. IL était alors en vacances chez  des amis dans ce pays , également touché par le Covid-19, quand il a pu, difficilement, obtenir une place payante dans un avion plein à ras bord pour revenir en France . Dans la plainte que le commissariat de sa ville enregistrera après le confinement, il évoque des conditions sanitaires déplorables dans l’appareil d’Air France et à l’arrivée à Paris. 

Un avion sans mesures d’hygiène et un terminal sans contrôle 

Il explique que les 200 passagers n’ont eu le droit à aucune protection malgré la promiscuité et qu’à l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle ils se sont retrouvés mêlés à des centaines d’autres voyageurs provenant d’autres vols, sans plus de contrôle. 

Dans l’avion mon voisin de gauche crachait

Un manque de précautions qui contraste, selon lui, avec les mesures prises par les autorités algériennes lors du vol aller et lors de son bref séjour dans le pays. Il fournit de nombreux détails dans la plainte pour mise en danger de la vie d’autrui qu’il a déjà rédigé.

La lettre précisant la plainte - Aucun(e)
La lettre précisant la plainte – François Carriat

Francois Carriat, retraité de 67 ans, a déjà transmis sa plainte à Air France qui a pris bonne note, sans plus pour l’instant. En cas de dédommagement, notre auvergnat, le reversera au profit des personnels soignants qui, dit-il, sont les premières victimes  de comportements laxistes comme ceux de la compagnie aérienne.

Source de l’article France Bleu

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*