Air France se recentre à Paris et abandonne la province aux low-costs !

Dans AF/KLM/Compagnies/HOP/Revue de presse

Accorder un prêt de 7 milliards d’euros à Air France pour la sauver de la crise est une chose, abandonner la desserte des régions et des lignes intérieures aux low-costs en est une autre !

Le Groupe Air France veut se reconstruire autour du Hub de CDG, quand dans le même temps les dessertes d’Orly et de la province porteraient le modèle économique Transavia.
 
Cela veut dire que de nombreuses liaisons dites « Inter-régionales » seraient dans un avenir proche abandonnées, voire supprimées !
 
Mais Transavia en province ne pourra pas se substituer à HOP ! sur la totalité du réseau.
 
En effet les modules de nos compagnies ne sont pas comparables avec d’un côté des avions de 72/100 sièges et de l’autre des aéronefs de 189 sièges.
 
Il est illusoire de penser qu’un avion de 189 sièges pourrait remplacer un module plus petit et parfaitement adapté au réseau Trans- régional !
 
Transavia en province c’est pour effectuer des vols « soleil ». Transavia en province c’est pour aller à Ibiza, Djerba, Tamanrasset… Mais certainement pas pour faire des liaisons du type « Bordeaux- Lyon » ou « Strasbourg-Nantes »!
 
Les modules low-cost sont adaptés pour effectuer des vols avec un taux de remplissage de l’ordre de 95% sinon il ne sont pas rentables !
 
La nouvelle stratégie de Benjamin Smith, c’est l’abandon du maillage hexagonal !
 
Le Hub de CDG est vital pour Air France avec les vols Intercontinentaux, Air France décide de sacrifier la province sous prétexte de non rentabilité et sous prétexte de consignes gouvernementales.
 
Pourtant demain les vols Province-Orly seront réduits à la portion congrue, voire tout simplement disparaître et les passagers n’auront plus qu’à prendre le train, ce qui rallongera inévitablement la journée des femmes et hommes d’affaires…
 
Mais ce n’est pas tout ! Les passagers à destinations des territoires d’Outre-mer se verront, eux aussi, privés de connexion sur leurs vols puisqu’ils ne pourront rejoindre Orly que par le train : Arrivée Massy, puis une navette routière pour atteindre l’aéroport et pour finir une nuit d’hôtel !
 
En conséquence, l’argument écologique, n’est qu’un prétexte pour justifier l’abandon du réseau   dit « Régional » parce que beaucoup moins rentable !
 
Les avions de HOP ! sont pourtant mieux adaptés puisque plus petits, plus légers, moins gourmands en kérosène et leur impact carbone est bien moins élevé que les Airbus d’Air France ou les Boeing de Transavia !
 
Benjamin Smith, dans sa nouvelle stratégie mise tout sur Paris et abandonne la province !
 
Comment les élus de la nation, les contribuables Français, pourraient accepter une telle stratégie, basée uniquement sur la rentabilité et financée avec ses propres deniers !?
 
L’intersyndicale de HOP! CGT, CFDT, CGC-CFE,SNPL,FUC,SPL,UNAC,SNGAF,SNPNC,UNSA
 
Contact presse
Joel RONDEL 0620647683 Marc FRADET 0699921964

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*